La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

Construire son bac à compost

Fabriquer soi-même son composteur n’est pas très compliqué. On ne récitera pas les multiples avantages de fabriquer artisanalement, et chez soi, ses propres outils. Le bac à compost est aussi un bon prétexte pour rassembler la famille autour d’un élément clef de nos vies tel que le jardin, plutôt que la TV. Et si vous avez un petit budget c’est la meilleure façon de réduire les frais.

 

Les notions en bricolage pour mettre en place un composteur sont basiques. Savoir assembler des planches entre elles, scier, clouer, visser, raper… tout ça avec l’huile de coude.

 

Privilégier le bois

Déjà mieux vaut le faire en bois mais attention à prendre le bon, il vaut mieux prendre du sapin traité à cœur. S’il n’est pas traité, lui donner une bonne couche de protection spéciale extérieure est une bonne idée. Car qu’on se le dise, le composteur en bois a une durée de vie de 10 ans environ.

 

Il existe plusieurs sortes de composteurs. Certains très simples à fabriquer, d’autres bien plus compliqués. D’ailleurs on peut même en faire en brique ou en grillage ! Et qui dit compostage dit récupération et matériaux de récupération au maximum que vous le pouvez.

 

Les côtés

Techniquement, les côtés sont les plus complexes à fabriquer. Pourquoi ? Il faut réfléchir à l’espacement de chaque lates et que l’ensemble forme un cube solide.

 

1. Pour commencer, acheter ou récupérer des bois de 1cm d’épaisseur. Laisser l’écorce si elle est encore présente. Faites des longueurs de 1m à tolérance +-1cm. La bonne hauteur est celle de la palette que vous dépouille soit 15 cm. Si vous êtes dans le cas d’un achat de bois, toute hauteur peut être utilisée dès lors qu’elle est inférieure à 20cm. La quantité de latte varie, une quarantaine de 15 cm est bien.

 

2. Une fois vos lattes découpées il faut s’attaquer au 4 poteaux verticaux. Choisir des sections carrées de 10 cm par 1 mètre de hauteur.

 

3. Ensuite, clouer ou visser les lattes sur les poteaux en laissant 5 cm de hauteur d’espacement entre chaque latte. Ne vous inquiétez pas, les déchets ne tomberont pas sur les cotés.

 

Le capot

Idéal, le capot est un sorte de couvercle qui permet de limiter le désèchement en été et l’humidification trop importante en hiver. Avec l’action de l’eau et du soleil, qui maltraite notre capot qui passe de séchage à l’humidification puis au séchage… notre ami « couvercle » va tendre à se colorer en gris. Pas de panique, il est toujours aussi solide mais juste un peu moins esthétique.

 

La mise au sol

Il n’y pas de fond dans un bac à compost autrement aucun vers ne pourrait remonter dans les déchets pour y travailler. Le sol sur lequel le nouveau composteur sera posé doit être de niveau et sur de la terre. Creuser de 20cm pour enterre légèrement le bac.

  

Construire son bac à compost - Article mis en ligne le 5 janvier 2015